BCP

Comment entrer une bûche dans la coquinette du papillon ?

Création et interprétation:
Régine Demey, Aline Fernande et Marion Minotti
Mise en scène:
Greg Duret
Création son et lumière :
Christine Delpit
Costumes:
Chloé Gindre
Durée : 60’

Trois personnalités échangent sur leurs parcours érotiques. Trois conteuses se livrent et
l’envie de mêler les contes aux souvenirs émerge.
A travers leurs récits, elles évoquent la pluralité des femmes qui les habitent : les « mine de
rien », les voraces et les tueuses, les romantiques, les maîtresses, les femmes à barbe, les
femmes sages, les femmes qui aiment les femmes, celles qui se transforment, les tendres,
les habiles et avec elles, leurs fantasmes et leurs quêtes.
Les contes permettent d’imager ces identités plurielles et d’aborder ce qu’elles provoquent:
le primaire, la maladresse, le monstrueux, la folie, la peur, les pulsions. A travers une série
d’archétypes tels que la princesse, le sage ou le sauvage, les émotions s’expriment.
L’univers ludique du spectacle ouvre à d’autres représentations de la sensualité. Il y a l’envie
de se décaler du contexte des images érotiques hypersexualisées qui nous entourent au
quotidien. C’est un choix que d’aborder la thématique à contre pied des images érotiques
habituelles en passant par la dérision, voir l’autodérision.
La relation contée permet d’adresser les contes à un public large tout en gardant une grande
proximité. Les confidences tirées de souvenirs et de l’imaginaire des trois conteuses,
invitent les spect-acteurs à entrer dans leur spectacle comme dans une « soirée pyjama ».
Une mise à nu sincère et joyeuse pour parler d’érotisme sans être obligé d’être sexy.

Regarder le teaser
Extraits du Festival International du Conte de Chiny 2013
Télécharger le dossier

Extraits sonores : Persil  Hermaphrodite  Coyote3

Photos


Reconnaissance Art et Vie par la Fédération Wallonie Bruxelles